pronote liberte  email logo facebook black instagram PNG12

 

L'Ambassadeur de France au Mali rend un vibrant hommage à la communauté éducative de Bamako

Conviés à une cérémonie à la résidence de France à Bamako le vendredi 11 octobre, les acteurs du système éducatif français au Mali ont été reçus par M. Joel MEYER, Ambassadeur de France au Mali.

Dans son discours M. l’Ambassadeur a rappelé les très bons résultats obtenus à la session de juin 2019 par les élèves du lycée Liberté au Baccalauréat ainsi qu’au Diplôme National du Brevet du collège. Il a mentionné que ces résultats, ne sont pas seulement une fierté, mais au-delà, ils démontrent toute la pertinence du système pédagogique français. Un système qui se nourrit des valeurs universelles : la tolérance, la laïcité, l’indépendance de pensée et d’expression avec bien sûr le respect des opinions des autres ou tout simplement le respect des autres.

Monsieur l’Ambassadeur a ensuite insisté sur la volonté de l’état français à promouvoir l’enseignement français à l’étranger avec un objectif ambitieux de doubler le nombre d’élèves, de renforcer la qualité de l’enseignement et d’améliorer les conditions de travail. Pour ce faire, il a rappelé que les ministères de tutelles de l’AEFE à savoir le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères ainsi que le ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse, ont présenté le 4 octobre 2019 un programme pour renforcer l’attractivité   de l’offre pédagogique et éducative et d’étendre le réseau actuel en encourageant la création de nouvelles écoles. Ce plan, assorti de moyens complémentaires considérables, vise :

  • L’arrivée dans le réseau lors des 10 prochaines années, de nouveaux personnels supplémentaires, titulaires de l’Education Nationale, détachés pour atteindre 10000 personnels.

        Renforcer la formation des enseignants locaux par la création d’un master spécialisé.

  • Des moyens budgétaires en hausse avec 25 millions d’euros supplémentaires de l’état pour l’AEFE.

M. l’Ambassadeur a rappelé également que le système éducatif de la ville de Bamako a bénéficié, pour l’année scolaire 2018-2019, d’une contribution globale de l’état français  à travers de l’AEFE d’un montant de 4 millions d’euros dont 1 million d’euros pour les bourses des élèves français présents sur le territoire malien dont une grande majorité sont des élèves franco-maliens. Ces bourses sont  la preuve d’une justice sociale et du droit équitable à une éducation de qualité.

Pour finir, M. l’Ambassadeur a rendu hommage également aux parents d’élèves qui ont la charge de la gestion de l’établissement, en les invitant à continuer d’œuvrer pour maintenir un climat de travail serein et confiant avec tous les acteurs de la vie scolaire « la gestion de l’établissement scolaire ne peut servir que des intérêts collectifs au service de l’éducation de nos enfants, nos enfants comptent sur notre esprit d’unité et de cohésion pour réussir dans leur épanouissement»

 

RAF1 RAF2